Action urgente

Appel à la libération immédiate de Manahel al-Otaibi (Arabie saoudite)

Demandez au ministre de la Justice d'Arabie saoudite de libérer immédiatement Manahel al-Otaibi et d'abandonner toutes les charges retenues contre elle !

10'000
4'571
Signer maintenant

Manahel al-Otaibi a été emprisonnée pour des tweets en faveur des droits des femmes. Demandez sa libération immédiate.

Le 16 novembre 2022, les autorités saoudiennes ont arrêté Manahel al-Otaibi. De novembre 2023 à avril 2024, on ignorait où elle se trouvait. Elle est maintenant détenue à l'isolement dans la prison d'al-Malaz à Riyad. Elle est accusée d’avoir enfreint la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalité. Son seul crime : elle a publié des tweets en faveur des droits des femmes.

Update: Fin avril, Manahel al-Otaibi a été condamnée à 11 ans de prison pour avoir enfreint la loi sur la cybercriminalité. Elle n’a commis aucun délit et a été poursuivie uniquement en raison de son engagement pour les droits des femmes.

Le 16 novembre 2022, les autorités saoudiennes ont arrêté Manahel al-Otaibi, âgée de 29 ans. En novembre 2023, elle a été victime d’une disparition forcée par les autorités saoudiennes. Ce n’est qu’en avril 2024 qu’elle a pu reprendre contact avec sa famille. Elle est actuellement détenue à l’isolement dans la prison al-Malaz à Riyad. Elle souffre d’une fracture à la jambe après avoir été brutalement battue. On lui refuse tout traitement médical.

Manahel al-Otaibi est dans l’attente d’un procès devant le Tribunal pénal spécial, accusée d’avoir enfreint la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalitéLe Tribunal pénal spécial de Riyadh a été créé pour juger des affaires de terrorisme. Manahel al-Otaibi est accusée d’avoir publié des tweets comportant des hashtags en faveur des droits des femmes et diffusé sur Snapchat des photos d’elle vêtue d’une tenue «indécente» dans un centre commercial. Peu avant que ses proches ne perdent contact avec elle, elle leur a dit qu’elle avait été violemment battue par une autre prisonnière.

L’affaire suscite de vives inquiétudes. Le Tribunal pénal spécial est tristement célèbre pour ses procès grossièrement inéquitables et ses peines sévères – y compris la peine de mort – à l’encontre de personnes qui expriment pacifiquement leur opinion sur les réseaux sociaux. Manahel al-Otaibi est en danger, simplement parce qu’elle a exprimé son opinion de manière pacifique.

Demandez la libération de Manahel al-Otaibi. Signez l’Action urgente !

Lettre au Ministre de la Justice d’Arabie saoudite, Waleed Mohammed Al Smani

Monsieur le Ministre Al Smani,

Je vous écris pour vous faire part de mon inquiétude au sujet de la disparition forcée à laquelle Manahel al-Otaibi est soumise par les autorités saoudiennes depuis novembre 2023. Cette femme est détenue depuis le 16 novembre 2022 et, bien qu’on ignore encore où elle se trouve actuellement, elle est dans l’attente d’un procès devant le Tribunal pénal spécial, accusée d’avoir enfreint la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalité. Elle est accusée d’avoir publié des tweets comportant des hashtags en faveur des droits des femmes et diffusé sur Snapchat des photos d’elle vêtue d’une tenue «indécente» dans un centre commercial. Peu avant que ses proches ne perdent contact avec elle, elle leur a dit qu’elle avait été violemment battue par une autre prisonnière.

Selon des documents de procédure qu’Amnesty International a pu consulter, Manahel al-Otaibi est poursuivie pour «publication et diffusion de contenu comportant la commission de péchés en public et incitant des personnes et des filles dans la société à renoncer aux principes religieux et aux valeurs sociales ainsi qu’à porter atteinte à l’ordre public et aux bonnes mœurs sur son compte Twitter», en violation de la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalité. Les charges retenues contre elle reposent sur ses publications de réseaux sociaux jugées «contraires aux règles et aux lois relatives aux femmes», notamment par l’utilisation du hashtag #EndMaleGuardianship.

Je vous appelle à ordonner la libération immédiate et sans condition de Manahel al-Otaibi, car elle est détenue uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Dans l’attente de sa libération, les autorités doivent révéler à sa famille le lieu où elle se trouve

Je vous demande également de cesser d’utiliser le Tribunal pénal spécial pour museler systématiquement la défense des droits humains et la liberté d’expression, d’abroger ou de modifier en profondeur la Loi de lutte contre le terrorisme et la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalité, qui érigent en infraction la dissidence pacifique, et d’adopter de nouvelles lois qui soient pleinement conformes au droit international relatif aux droits humains.


Adressé à:
Ministre de la Jusice
Waleed Mohammed Al Smani
Minister of Justice
Postal Code 11472, P.O. Box 7775
Riyadh
Saudi Arabia

SOUTENEZ NOTRE ACTION EN FAISANT UN DON

Votre don nous permet de défendre les personnes et leurs droits, par exemple à travers d'autres Actions urgentes. Nous mettons l'injustice en lumière et faisons pression jusqu'à que les personnes soient protégées. Chaque contribution compte!

Faire un don

Que sont les Actions urgentes ?

Les Actions urgentes d'Amnesty International constituent le moyen le plus rapide et efficace de protéger les personnes qui se trouvent en danger immédiat. Si nous entendons parler d'arrestations arbitraires, de menaces de mort, de disparitions forcées, de tortures ou d'exécutions imminentes, nous lançons une Action urgente. Grâce à votre signature, vous pouvez agir rapidement et directement en faveur de ces personnes gravement menacées et changer leur vie.

Retour en haut de page